Paul Paré

Auteur de "La Vierge aux trois étoiles"

« Les mots ne sont que le pâle reflet de la démesure de mes sentiments ». Cette citation de Marina Tsvetaïeva est celle qui illustre le mieux le mouvement intérieur de Paul Paré et de son aspiration à écrire.
Paul cherche à percer le rideau de brume qui entoure le monde et à en restituer l’essence même au travers des mots. Il puise son inspiration chez des auteurs aussi divers que R.M Rilke, Jules Vernes ou J.R.R. Tolkien.
C’est avec beaucoup de délicatesse et de précision que Paul a su, dans ce livre pour enfants, raconter l'histoire de l'apparition de la Vierge à Pontmain. Sans omettre aucun détail, l'auteur met à la disposition des plus jeunes, ce temps de prière unique qui s'est déroulé il y a 150 ans dans ce petit village de Mayenne.
Mêlant l'histoire de sa famille avec la réalité de cette apparition, Paul nous permet de vivre cette apparition comme si nous y étions.

Florilène

Illustratrice de "La Vierge aux trois étoiles"

Florilène a toujours eu l’envie de peindre et de créer des tableaux.
De son enfance passée à se plonger dans la contemplation d’une fourmi ou d’une fleur, elle
a longtemps gardé ces observations, les laissant mûrir en elle pour nous livrer des croquis
et des dessins d’un réalisme extrême, capables de saisir la vie jusque dans ses moindres détails.
Autodidacte, son coup de crayon est l’expression de cette attention à son environnement et à la beauté de la création. Cela ne l’empêche pas d’être remarquée au prix international de Deauville ou lors d’une exposition à Martigues. Depuis 10 ans, elle participe à des rencontres artistiques en Mayenne.
Aujourd’hui grand-mère, elle s’occupe de ses petits-enfants tout en continuant à croquer la nature et ses merveilles au travers de ses peintures. Elle travaille sur de nombreux supports, depuis les ardoises de sa région jusqu’aux pages du livre qu’elle vient d’illustrer avec bonheur aux Éditions Nepsis-pare.
Grâce à son sens du détail, Florilène permet à nos petits lecteurs de découvrir le village de Pontmain d’hier et d’aujourd’hui. Un livre à contempler sans aucune modération !

Philippe Paré

Auteur de "Cet ami qui se cache…"

Philippe Paré a fait paraître, en tant que coach certifié, au printemps 2016, en France et au Canada un premier ouvrage sur le thème de la motivation  intitulé « Intensifier sa vie » aux éditions Performance. Actuellement épuisé, le livre est en cours de réédition et paraîtra bientôt aux éditions Nepsis-pare.

En 2018, il a publié un roman spirituel «  Cet ami qui se cache ». Sous forme de dialogues intimistes et profonds, cet ouvrage qui nourrit des réflexions sur le sens de la vie, bouleverse ses lecteurs jusqu’à la pointe de l’âme.

Avec le premier tome de la série Calumet, Philippe Paré met en scène un petit écureuil, taquin et agile, vrai bâtisseur de paix. Dans toutes les situations, ce petit coach sait donner les clefs de la confiance en soi. Le vivre ensemble avec Calumet devient une aventure passionnante, heureuse et remplie de rebondissement !

Cécile de Pommereau

Illustratrice de Calumet et la pièce d'or

Cécile de Pommereau a partagé son enfance entre Paris et Londres. Baignée dans une atmosphère artistique grâce à sa mère, artiste peintre qui l’a initié au dessin dès son plus jeune âge, elle apprécie particulièrement les animations de Myasaki, Brad Bird et de Michel Ocelot, conférant à son style une patte unique. Étudiante dans la prestigieuse école d’arts graphiques « Penninghen » à Paris, elle se destine à une carrière dans le domaine de l'image et des médias. Passionnée par l’illustration, Cécile a su faire naître Calumet grâce à son intuition féconde et à son désir de transmettre, tout en donnant à ce nouveau héros un regard vif, une lueur taquine dans son regard sans pour autant amoindrir la profonde humanité qui transparaît chez ce petit bâtisseur de paix.

Isabelle Gérez

Auteur de "ma chance commence par un grand D"

Isabelle est la troisième fille d'une famille modeste de cinq enfants. Dans ce contexte, trouver sa place a toujours été une épreuve pour cette boule d’énergie, mais la découverte du sport a claqué comme une révélation. Elle a trouvé son équilibre et …son addiction ! Les nageurs, les danseurs, les coureurs, les marcheurs lui offrent un rêve professionnel  éveillé dans son magasin de sport, les grands champions de tennis la tutoient à Roland Garros.

Mais, sans préavis, un accident de moto vient casser ce merveilleux scénario. Le traumatisme crânien  réveille des symptômes neurologiques : la sanction tombe, c’est la sclérose en plaque. Elle perd peu à peu l’usage de ses membres, son état se détériore, son autonomie se réduit à l’usage de sa bouche guidant le fauteuil roulant.

Nouveau bouleversement : une force venue d'ailleurs lui redonne le  goût de la vie et la fait toujours aller plus loin. Elle peut alors témoigner, à qui aimera l'entendre, de sa joie, de son espérance et de son amour d'être renouvelée pour une vie meilleure.

Ce témoignage énergique manifeste  une vitalité hors du commun, il va puiser des forces de vie au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Isabelle nous emmène sur les chemins escarpés du dépassement. Splendide !

Suzanne Sens

Se réveiller au souffle du printemps

Née en 1930 au Genest dans une famille venue d'ailleurs (un père Béarnais et une mère pied-noir), Suzanne Sens a passé son enfance à Port-Brillet. Restée seule avec sa mère après le décès de son père, elle est entrée à 18 ans dans l'enseignement comme institutrice et a fait toute sa carrière en Mayenne. Entre-temps, elle s'était fait connaître comme écrivaine, auteure d'ouvrages pour la jeunesse publiés dans la collection Rouge et Or.

Intimement persuadée que « la culture c'est le partage ; l'important n'est pas de se hisser soi-même sur le pavois, mais d’y hisser les autres », elle mettra sa notoriété et sa passion pour la musique au service de la promotion de la poésie : « les poètes étaient nombreux, j’en rencontrais partout, il fallait les aider à se faire entendre parce qu'ils ne parvenaient pas à se faire éditer ». La bibliothèque Albert Legendre, le Théâtre du Tiroir, la maison de quartier d’Hilard et bien d'autres encore, absorberont également une partie de son temps et elle finira par devenir, à son corps défendant, une figure emblématique de la vie culturelle lavalloise et mayennaise.

C'est ce parcours hors du commun qu'elle nous livre ici, avec le regard amusé, lucide, sans complaisance, mais indulgent et non dénué d'humour qu'elle n'a cessé de porter depuis son enfance sur le spectacle du monde qui l'environnait. Les mémoires d'une femme de son siècle.

Isabelle Beaussant-de Pas

Brèche de l'âme, gestes de lumière

Née le 28 décembre 1956 à Rouen, Isabelle Beaussant-de Pas grandit dans la campagne normande à Boisguilbert près de Rouen.

Dès son adolescence, passionnée de dessin, elle se forme de manière intensive aux beaux-arts de Rouen puis elle entre en école d’architecture intérieure à l’École Saint Luc de Tournai où enseigne le peintre Yvan Theys.

Mère de famille, elle complète sa formation par une maîtrise de sociologie avec Jean Baudrillard à Nanterre.
Après un travail personnel dans différents ateliers, elle continue sa progression aux Beaux-Arts de Versailles où elle obtient son diplôme avec mention très bien et félicitations du jury à l’unanimité. Elle intègre ensuite l’atelier de peinture de Daniel Lacomme.
Elle répond à des commandes de peintures grand-format, pour des écoles et des associations à Boulogne et Saint-Germain-en-Laye.
Elle continue sa formation de graveur commencée aux Beaux-Arts, aux ateliers de gravure de Viroflay avec Christiane Vieille et actuellement se forme en iconographie et à l’enluminure.
Depuis 1981, elle réalise des illustrations, des commandes pour des particuliers ou pour des lieux publics, enseigne le dessin et la peinture.
Elle présente régulièrement ses dessins, ses gravures et ses peintures lors d’événements et organise des expositions personnelles dans son atelier ou en galerie.

Site d’Isabelle Beaussant-de Pas : http://isabelle.beaussant.com/

Valérie Dauphin

Petite Mirette et le dragon

Valérie Dauphin est née en 1964 à Laval, en Mayenne. Valérie a trouvé sa vocation en devenant institutrice. Elle se spécialise pour accompagner les enfants en difficulté, sa vie professionnelle est enrichie par ses qualités personnelles portées par l’altruisme. Elle souhaite admirer les étoiles dans les yeux des enfants qui apprennent à lire ; elle écrit de belles histoires pour les mêmes raisons.

Elle arpente les chemins de Saint Jacques de Compostelle : source d’inspiration. Sur les voies initiatiques comme dans la vie quotidienne, elle est en quête de la manifestation du merveilleux dans l’ordinaire des situations. Ses belles histoires sont de même nature, elles consacrent l’irruption de l’émerveillement dans l’esprit de ses jeunes lecteurs. Valérie a publié quatre ouvrages, elle a reçu le prix jeunesse des Etiers en 2019 pour son livre N’aie pas peur joli Cœur. Ses histoires prennent un relief par le biais des Kamishibaï, elles se racontent avec la magie des images qui se déroulent sous les yeux des enfants.

Son site : https://valerie-dauphin.fr/

Arthur Kohn

Petite Mirette et le dragon

Arthur Kohn est un jeune dessinateur talentueux. D'origine provençal, il vit aujourd'hui à Rueil-Malmaison. Spécialisé dans l’aquarelle, ses thèmes de prédilection se portent sur le monde de l’enfance et les univers fantastiques. Le foisonnement de son inspiration a trouvé une source nouvelle dans ses différents voyages en Inde et au Japon. Sa passion pour Jules Verne, pour l’illustrateur Miyazaki participent de la construction d’un monde où l’imagination fertile s’épanouit dans des bouquets tout en couleurs et en nuances.

Son travail, déjà très remarqué, basé sur les affiches et les cartes postales s’oriente aujourd’hui vers l’illustration des livres pour enfants. Ce tournant est un pari déjà largement gagné ! Illustrateur très prometteur, Arthur Kohn bouillonne d’idées et de compétences artistiques.

Site d’Arthur Kohn : https://www.unoursdanslatelier.fr/